Accueil · JOURS 19 – 21 : Transit Retour

JOURS 19 – 21 : Transit Retour

Page précédente

Lundi 17 juin au mercredi 19 juin

Visites machines :

Depuis hier, dimanche 16 juin, nous avons entamé le transit retour. Nous quittons la zone d’étude direction l’île de La Réunion. C’est l’occasion pour le bord d’organiser les visites machines. Nous avons ainsi pu mieux cerner le fonctionnement du navire. Arthur le second mécanicien, et Valentin l’officier électronicien, nous ont montré et expliqué divers grands aspects du fonctionnement de la machine, comme par exemple :

  • Les moteurs thermiques. Les Diesel Generator (DG) sont les générateurs d’électricité tournants au gasoil, ces derniers produisent de l’électricité qui va être utilisée pour la propulsion du navire ainsi que toutes les commodités. Evidemment toute cette énergie ne sera pas utilisée de façon brute, elle va devoir être transformée, filtrée et condensée.
  • La gestion de l’eau à bord. La désalinisation de l’eau est intimement liée au fonctionnement des moteurs thermiques. En effet, la chaleur du moteur et son système de refroidissement vont être utilisés pour faire bouillir l’eau de mer (stérilisation) puis la faire condenser pour récupérer de l’eau douce. Puis, cette eau distillée sera dans un second temps minéralisée afin de devenir potable. On remercie ainsi la Minéralite (encore un caillou !) de nous fournir de l’eau douce !
  • Les nombreux systèmes de sécurité que ce soit pour les techniciens qui travaillent dans la cale avec des alarmes et codes couleurs bien définis (voir ci-dessous), ou bien les systèmes plus généraux comme les pompes volumétriques d’assèchement (pour écoper).
  • Un code couleur est ainsi appliqué sur les différents systèmes machines : le rose pour le gasoil des TAAFs, le rouge pour l’incendie, l’orange pour l’assèchement, le blanc pour l’eau, le vert pour les blocs moteurs et générateurs
En haut à gauche : Centrifugeuses et vannes roses pour le gasoil; En bas à gauche : machines, divers; A droite : oeuvre peinte par Emmanuel Lepage sur les portes des machines du Marion Dufresne. (crédits : Hector & Maud)
Image animée de l’arbre de transmission du moteur électrique vers les hélices (crédit : Hector)

En ressortant de cette visite enrichissante, nous nous sommes précipités vers la passerelle supérieure afin d’y observer les nombreuses baleines le long des côtes malgaches. Actuellement, nous ne dénombrons pas moins de 42 observations de mammifères (souffles de baleine inclus) et l’identification de 60 individus durant toute la mission !

L’une des nombreuses observations de baleine photographiée sur SEZAM (crédit : Saskia Fourie)

Exercice incendie pour l’UF > Victime au bras sectionné dans le Local Tourneur :

Le transit permet également à l’équipage de faire leur exercice incendie hebdomadaire. L’un des membres de l’Université Flottante est mis à contribution, et c’est Louanne cet après-midi qui nous raconte son expérience :
Nouvelle participation pour l’université Flottante aux exercices incendies sur le navire. Aujourd’hui c’est une mise en situation avec un départ de feu dans le Local Tourneur. Une victime jouée par Louanne se trouve en difficulté, immobilisée au sol avec un bras simulé comme étant « sectionné ». Les pompiers vont devoir intervenir au plus vite pour combattre le feu et secourir la personne en danger.

« La mise en situation était très impressionnante, j’ai été placée dans le local tourneur dans le noir avec de la fumée épaisse diffusée par un appareil. Une fois que l’alarme incendie a retenti à bord, une équipe de marins « habilitée pompiers » a immédiatement été déployée à l’alerte du feu. La fumée était tellement épaisse qu’ils ne m’ont pas tout de suite repérée. L’évacuation a été très rapide et des membres de l’équipage sont venus pour appliquer les premiers secours auxquels ils sont formés, suivis de près par Thomas le médecin de bord. »

Le but de cet exercice est de préparer l’équipage à intervenir de manière efficace. Par exemple, ils n’étaient pas prévenus qu’une victime se trouverait dans le local en feu. Par conséquent ils doivent avoir l’automatisme de chercher si quelqu’un se trouve dans la pièce. En parallèle, un comptage des passagers et du personnel de bord est effectué pour s’assurer que personne ne manque à l’appel.

Exercice incendie. Louanne est prise en charge après que les marins-pompiers l’aient sortie du local Tourneur en feu et évacuée sur la plage arrière. Le médecin Thomas intervient alors pour assurer les premiers soins et son transfert vers l’hopital du bord (crédit : Quentin Gaillet).

Démontage des canons GI avec les cannoniers :

Ce mardi 18 juin, au petit matin, nous perdons de vue les côtes malgaches. L’université flottante se réunie sur le pont arrière pour participer au démontage d’un canon à air GI (Générateur Injecteur). C’est Nicolas, de l’équipe Genavir, qui nous initie et nous partage ses connaissances. Ces canons sont optimisés pour produire un signal net (ondelette acoustique), avec une technologie caractéristique pour ce type d’acquisition : l’air comprimé à 140 bars est séparé en deux chambres distinctes dans le canon. Le différentiel de pression qui existe entre les deux chambres génère l’impulsion. L’air est ensuite expulsé hors du canon, diminuant jusqu’à purger la pression au sein du canon. Rapidement, grâce au travail des compresseurs, de l’air se comprime de nouveau en préparation du tir suivant, 10 secondes plus tard.

Démontage des canons GI avec Nicolas, l’electro-mécano du dispositif source sismique.

Projection en salle de conférence du film « Les îles Kerguelen, aux confins du monde » d’Emmanuel Lepage :

Mardi en fin d’après-midi, dans le cadre de sa thèse, Théo le second Capitaine propose de projeter en salle de conférence le reportage réalisé par Emmanuel Lepage, un artiste-dessinateur de BD. Celui-ci a en effet passé plusieurs rotations en tant que passager sur le Marion Dufresne dans les TAAFs. Ce magnifique documentaire, « Les îles Kerguelen, aux confins du monde », permet de se rendre plus compte de la réalité de la vie sur ce petit bout de terre française perdu au Sud, dans l’océan austral. Suite à son voyage il a publié « Voyage aux îles de la Désolation » (2011). Cette personnalité du Marion a marqué son passage, en embellissant le navire avec quelques-unes de ses illustrations cachées dans quelques recoins du bâtiment.

Illustrations d‘Emmanuel Lepage sur la porte du Forum, à bord du Marion Dufresne (crédit : Maud)

Barbecue de fin de mission :

Ce soir c’est le traditionnel barbecue de fin de mission à la DZ (plateforme hélicoptère) ! Du personnel de bord s’affaire déjà à l’organisation et installe les tables et le barbecue pour que nous puissions passer un moment convivial et fêter la réussite de cette mission ! L’ambiance est à la fête …