Accueil · Les “Sons du Marion”

Les « Sons du Marion »

Les différents sons que vous pourrez entendre dans cette rubrique proviennent tous du Marion Dufresne, saurez vous déterminer de quel son il s’agit ? Il s’agit parfois d’outils utilisés par les scientifiques, ou bien de bruits distinctifs que l’on peut percevoir dans certains cas de figures à bord du navire.

Son n°1 :

Difficulté Cap’tain +++

Mais qu’est ce que vous venez d’écouter ? Cet enregistrement a été capturé à l’arrière du navire, et sa source se situe à quelques mètres sous la surface de l’océan. Finalement, vous n’entendez que de petites bulles qui éclatent avec une pressions d’environ 140 bars! Et oui ce sont les « canons GI » à air comprimé qui provoquent ces déflagrations. Ces canons tirent dans la colonnes d’eau avec une pression de 140 bars toutes les 10 secondes. Ces appareils sont utilisés dans le cadre de la sismique rapide (SISRAP) décrit au jour 5 de notre journal de bord 😉

Son n°2 :

Difficulté Niveau Marin d’eau douce +

Et non vous n’etes pas au milieux de la place de la Rinssoulette un dimanche matin ! C’est bien la cloche du Marion Dufresne qui se situe sur le pont avant du navire. Elle est faite en cuivre et comporte la gravure de l’année de la mise à l’eau du Marion Dufresne, soit en 1995. Son utilité était surtout avant l’arrivé des petites radios, pour communiquer entre la passerelle et l’avant du navire. Le son que vous entendez est dans le cas où le bateau se trouve dans une zone de brouillard et la cloche est là pour signaler la position du bâtiment pour éviter toute collision avec un autre navire. De part sa taille de plus de 100m de long, un Gong se trouve à la plage arrière pour remplir les mêmes fonctions.

Son n°3 :

Difficulté Niveau Scientifique ++

« Votre attention s’il vous plaît, Votre attention s’il vous plaît »

Et non ce n’est pas l’alarme d’un de nos réveil ! Cette série  d’un coup bref suivi d’un coup long lors d’une diffusion générale est l’alarme de l’exercice abandon. Il se déroule lors des tous premiers jours de la mission. Le but de cette manœuvre est d’évacuer le Marion selon les ordres du commandant, tout en trouvant les principaux points de rassemblements le plus vite possible. Cette évacuation se fait à l’aide de la répartition selon l’emplacement de nos cabines et détermine notre place dans les modules de sauvetages situés au pont H du navire. Une fois terminé, petit débrief et on retourne travailler 😉

uopuɐqɐ ǝɔı̣ɔɹǝxƎ : Ɛ ǝsuodǝ̗ꓤ
uoᴉɹɐW np ǝnbᴉɹoʇsᴉɥ ǝɥɔoןɔ ɐꓶ : ᘔ ǝsuodǝ̗ꓤ
(unꓨ ᴉꓨ) ǝ̗ɯᴉɹdɯoɔ ɹᴉɐ ɐ̖ uouɐɔ ǝꓶ : ⇂ ǝsuodǝ̗ꓤ